Roméo et Juliette

Parler d’un ballet aussi singulier; n’est-ce pas là une gageure des plus hasardeuses…

Aussi à l’instar de l’Opéra de Paris, je préfère vous inviter à la découverte de cette phrase de Rudolf Noureev :
« Je suis convaincu que la Vérone de la Renaissance et le Londres élisabéthain avaient en commun le sexe et la violence. Ce qui les rapproche singulièrement de notre époque. »
Rudolf Noureev

Un grand merci à notre ami Nicolas de nous avoir fait partager ce moment de magie. Le créatif que je suis a été particulièrement sensible au niveau d’excellence bien sûr, mais également à la dynamique des couleurs qui illustrent ce ballet.
Un grand moment…

 

Crédit photo : Opéra de Paris

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + 17 =